Kaboul, Afghanistan, 2021 ; Saigon, Vietnam, 1975 : deux fois où les Américains ont dû évacuer eux-mêmes et leurs alliés d’une ville envahie par des forces hostiles, après une guerre, ils ont essentiellement abandonné par fatigue. La connexion n’est pas seulement symbolique : au moins un des hélicoptères utilisés lors de l’évasion de Kaboul semble avoir également été utilisé chez Saïgon.

« Ne faites confiance à aucun hélicoptère de moins de 30 ans. » C’est l’une des façons affectueuses dont vos utilisateurs ont fait référence à Phrog — « grenouille » mal écrit, en raison de son apparence. L’emblématique chevalier marin CH-46 a été introduit en 1964 pour la Navy and the Marines, un hélicoptère prévu pour faire fonctionner des navires.

Ne le confondez pas avec Chinook. Le second, également connu pour les films vietnamiens, est le CH-47, une version étirée (fuselage de 16 m de long contre 13,67 m de Sea Knight), terrestre et toujours en service.

Les Sea Knights ont été retirés du combat en 2014 par la Marine et en 2015 par les Marines dans une carrière de plus de 50 ans. Mais ils continuent d’être utilisés par le département d’État américain, ce qui mène à notre histoire.

Vétéran des deux guerres

La scène d’hélicoptères identiques à l’évacuation de Saigon à Kaboul a naturellement été remarquée :

Mais une personne, l’historien de la guerre froide exploitant le canal Whatismoo, s’est accrochée à un détail qui s’est avéré crucial : l’un des chevaliers de la mer vus à Kaboul, avec le préfixe N38TU, porte le numéro de bureau (BuNo) 154038.

Ce numéro indique un achat et est maintenu jusqu’au retrait de l’équipement. Eh bien, en 1975, un CH-46, photographié sur le porte-avions USS Hancock lors de l’évacuation de Saigon, a exactement le même BuNo.

Tout d’abord, une image Getty de Dep’t of State Air Wing CH-46 N38TU (BuNo 154038) au-dessus de Kaboul évacuant l’ambassade américaine aujourd’hui. Deuxièmement, ce qui semble être 154038 sur le pont de l’USS Hancock pendant Frequent Wind, l’évacuation de Saigon. Plus les choses changent, plus elles restent les mêmes

Une recherche de notre part maintenant : l’histoire de la N38TU extraite des archives militaires indique qu’elle est entrée en décembre 1967 et faisait partie du HMM-165, un escadron moyen d’hélicoptères des Marines. Un groupe qui a joué un rôle fondamental dans l’évasion de Saigon.

Donc oui : tout indique qu’au moins un des hélicoptères utilisés le 15 août 2021 lors de l’évacuation de Kaboul était également présent lors de l’évacuation de Saigon le 30 avril 1975. S’il a vraiment quitté le porte-avions et qu’il a été utilisé, ce n’est pas si certain, mais il a été pris dans l’opération. C’est un appareil qui, au cours de sa carrière de 53 ans, a vu plus que ses opérateurs.

Google search engine