Pourquoi A-t-on peur en vieillissant ?

En vieillissant, notre peur de l’avenir s’accroît naturellement. Nous avons constamment peur des nouveaux défis et des changements, surtout lorsqu’ils se présentent sous la forme de maladies liées à l’âge. Mais pourquoi avons-nous si peur ?

La peur de l’avenir est fondée sur une mauvaise compréhension du présent.

La peur de l’avenir est basée sur une mauvaise compréhension du présent. La peur de l’avenir repose sur une fausse hypothèse selon laquelle l’avenir sera meilleur que le passé. La réalité est que l’avenir est imprévisible et qu’il existe de nombreux risques, tant aujourd’hui que dans le futur. Ainsi, au lieu d’avoir peur, nous devrions être reconnaissants pour ce que nous avons maintenant.

La peur de l’avenir est fondée sur une mauvaise compréhension du passé.

La peur de l’avenir est basée sur une mauvaise compréhension du passé. La peur de l’avenir est basée sur la croyance que l’avenir est sombre et plein de défis. Mais la réalité est qu’il existe de nombreuses opportunités pour nous de grandir et de réussir dans le présent.

La peur de l’avenir est basée sur une fausse idée de nos propres capacités.

Nous croyons que nous pouvons gérer n’importe quel changement ou défi. Mais la vérité, c’est que nous ne le pouvons pas. Nous ne sommes pas capables de gérer quoi que ce soit de nouveau ou de différent. Et plus nous vieillissons, plus notre peur de l’avenir augmente.

La peur du futur est basée sur une mauvaise interprétation de la science.

Il existe une idée fausse selon laquelle la science a toujours tort et que tout ce que nous savons du monde est faux. Ce n’est pas le cas. En fait, de nombreuses études scientifiques montrent le contraire de ce que nous croyons.

Notre peur de l’avenir vient de notre vision archaïque du monde.

Nous voyons le monde en termes de générations. Nous considérons notre propre époque comme une « mauvaise » période et le monde d’aujourd’hui comme une « bonne » période. Nous pensons à l’avenir comme à une époque où nous serons capables de faire mieux, et nous nous inquiétons de ce qui arrivera à la société si nous n’atteignons pas nos objectifs.

Cette vision archaïque du monde ne nous aidera pas à être servis par l’avenir. Elle ne fera qu’empirer notre situation.